Hienghène n’est pas toujours en haut de la liste des destinations à visiter lors d’un premier voyage en Nouvelle Calédonie. Je comprends, nous avons aussi visité en priorité l’Ile des Pins et les Iles Loyautés avant d’aller à Hienghène. Mais si vous avez le temps d’explorer la Province Nord de la Grande Terre, vous ne le regretterez pas. Si vous vous demandez quoi faire à Hienghène, il y a beaucoup d’activités à Hienghène pour les amoureux de la nature. A chacune de nos visites, nous avons été stupéfaits et avions envie de rester plus longtemps. Voilà un aperçu des raisons pour lesquelles nous aimons tant cet endroit et nos activités préférées à Hienghène (plus quelques activités qu’on aurait bien aimé avoir le temps de faire !).

Combien de jours faut-il passer à Hienghène ?

Votre GPS indiquera que ça prend environ cinq heures pour faire la route de Nouméa à Hienghène. Mais je vous conseille de prévoir une journée pour y aller. La route est le plus souvent en bon état mais c’est une route sinueuse entre la côte ouest et la côte est de la Nouvelle Calédonie, donc vous n’aurez pas envie de vous presser. Si c’est la première fois que vous conduisez là-bas, vous aurez aussi envie de vous arrêter pour admirer les vues. Il faut aussi garder en tête qu’il est déconseillé de conduire la nuit en Nouvelle Calédonie.

Même si vous ne pouvez rester que deux jours et deux nuits à Hienghène pour explorer la région, ça vaut le coup. Nous n’avons passé qu’une nuit là-bas lors de notre première visite. Et ça a suffit pour voir le bac de la Ouaieme, la bien connue Poule de Hienghène et le Sphinx, et aussi les falaises de Lindéralique. Nous avions adoré cette région et ça nous avait vraiment donné envie d’y retourner pour plus longtemps.

Lors de notre dernière visite de Hienghène, nous sommes restés trois nuit et, à nouveau, nous aurions aimé y rester plus longtemps. C’est un de ces endroits où peu importe où vous ne vous lasserez jamais des jolies vues.

Vue des falaises de Lindéralique depuis l’ocean, au coucher du soleil

Vous organiser un voyage en Nouvelle Calédonie ? Lises ces conseils pour vous aider à planifier vos vacances dans l’archipel.

Quelle est la meilleure saison pour visiter Hienghène ?

La meilleure saison pour visiter la Nouvelle Calédonie est de mai à la mi-novembre, en dehors de la saison humide. Il fait plus frais en hiver (mais on reste autour des 20°C) – entre juin et août. Pour réduire le risque de mauvais temps pendant votre visite, il est conseillé d’éviter la saison des cyclones l’été, surtout en février et mars.

Hienghène est sur la côte est de la Nouvelle Calédonie. Il y pleut deux fois plus que sur la côte ouest, ce qui crée un paysage très différent. Mais ça ne veut pas forcément dire que vous aurez mauvais temps. Nous avons eu beau temps tout le long de nos deux visites. Il y avait seulement de courts épisodes de fortes pluies pendant environ une heure au coucher du soleil. La fréquence de la pluie crée des paysage très verdoyants, ce qui fait un beau contraste avec le paysage rouge et sec de la côte ouest.

Je vous conseille de visiter Hienghène en dehors des vacances scolaires locales. Ca peut être très plein entre Noël et le jour de l’An, et à Pâques.

Que faire à Hienghène ?

Avez-vous une assurance voyage ? C’est toujours une bonne idée de contracter un assurance voyage pour mieux profiter des activités un peu risquées et ne pas stresser par rapport au budget en cas d’incident. Si vous payez vos vacances avec une carte de crédit, vous avez peut être une assurance voyage inclus. Sinon, je trouve que WorldNomads* et Covermore* sont pratique pour facilement ajouter des aventures un peu extrême comme la plongée sous-marine. Lisez mon article pour mieux comprendre pourquoi je ne voyage pas sans assurance voyage !

Voilà un aperçu de toutes les activités que nous avons faites ou voulions faire lors de notre séjour à Hienghène. Pendant la haute saison, plus d’activités sont disponibles. Je vous recommande de contacter l’office de tourisme (accueiloth@mairie-hienghene.nc), Babou Coté Océan* (info@babou-plongee.com) et la réception de votre hôtel (surtout si vous séjournez au Koulnoue Village*) pour connaitre les tours qui sont disponible lors de votre visite.

1. Falaises de Lindéralique

Vous ne pouvez pas visiter Hienghène sans vous arrêter à ses belles falaises juste avant d’arriver en ville. Le point de vue est très facile d’accès et les vues sont splendides.

2. La Poule de Hienghène et le Sphinx

The Poule (meaning hen) and the Sphinx are the most famous cliffs in Hienghene. Il y a beaucoup de points de vue depuis la route principale pour les voir avec des angles différents, avant et après la ville de Hienghène. Mais vous devrez quitter la route principale pendant une petite centaine de mètre pour aller au plus proche point de vue, juste au sud de Hienghène.

3. Kayak

Si vous avez envie de voir les falaises de plus près, c’est très facile de louer des kayaks á Hienghène. Nous avons pris les notres à Babou Côté Océan* et avons pagayé le long de la plage avant d’entrer dans la mangrove pour voir les falaises. Si vous ne voulez pas trop pagayer ou si vous y êtes à marée basse et voulez éviter de porter vos kayaks, vous pouvez aussi en louer juste à côté de la plateforme du point de vue.

Nous aurons vraiment aimé avoir plus de temps pour aussi louer des kayaks pour aller jusqu’à la Poule de Hienghène. La prochaine fois peut être !

4. Randonnées

Vue du lagon et des montagne au début du chemin des Roches de la Ouaieme, une des meilleures activités de Hienghène (Nouvelle Calédonie)
Vue au début du chemin Les Roches de la Ouaieme

Avec des montagnes qui descendent jusqu’à la mer, la côte près de Hienghène est d’une beauté incroyable, et vous y trouverez quelques sentiers de randonnée pour accéder à des points de vue imbattables. J’aurais vraiment aimé avoir plus de temps à Hienghène pour faire plus de randonnées. Je vous conseille de toujours appeler l’office du tourisme pour confirmer l’état des sentiers avant de partir randonner dans la région car de fortes pluies peuvent les rendre impraticables et dangereux.

Le sentier de randonnée le plus connu est celui des Roches de la Ouaieme. Ca vous amène sur une crête depuis laquelle, s’il n’y a pas de nuages, vous pourrez voir à la fois la côte est et la côte ouest de la Grande Terre. C’est unique, mais vous devrez être chanceux avec la météo. Après environ deux heures de marche, les nuages sont apparus et nous n’avons rien vu depuis la crête. Mais les vues sur le lagon et au loin la cascade au début du sentier (à seulement 1 km de la route) et la belle forêt font que ça vaut quand même le coup d’essayer. Il y a quelques passages de rivière, et le chemin est pentu et glissant, donc il ne faut pas prévoir cette randonnée après beaucoup de pluie ou s’il risque de pleuvoir ce jour là.

Quelques sentiers vous emmènerons à des points de vue pour admirer avec de la hauteur les falaises de Lindéralique et la Poule de Hienghène. Le sentier des Roches de Lindéralique a deux boucles (une proche de l’eau et une au sommet du mont Ga Wivaek) avec beaucoup de points de vue (8km, 2h). Si vous voulez marcher plus longtemps, une fois en haut du mont, vous pouvez suivre le sentier du Col du Ga Wivaek. Ca vous amènera jusqu’au village de Hienghène. Le sentier de Ga Wivaek ne fait pas de boucle, donc il faudra faire demi-tour pour rentrer ou faire du stop (il n’y a qu’une seule route donc vos chances de trouver un véhicule sont plutôt bonnes). Cliquez pour voir une carte des sentiers des Roches de Lindéralique et du Col du Ga.

5. Plongée sous-marine et PMT à Hienghène

La plongée sous-marine vous fait peur ? Je compends. J’ai maintenant plongé plus de 200 fois, alors j’ai écrit un article sur comment j’ai surpassé ma peur de la plongée sous-marine; j’espère que ça pourra vous aider !

Nous avons vraiment aimé nos plongées sous-marine à Hienghène. C’est une destination bien connue pour la plongée en Nouvelle Calédonie, très réputée pour son architecture. C’était amusant de se promener dans les canyons et explorer les arches. Le jeu de lumière était très joli, et il y avait beaucoup de choses à voir sous l’eau.

Vos photos sous l’eau ne rendent pas bien ? Voilà mes conseils pour débutants pour prendre des photos sous l’eau qui ne sont pas toutes bleues!

Le meilleur spot pour faire de la PMT à Hienghène est l’Ilot Hienga, accessible uniquement en bateau. Il n’y avait pas assez de touristes lors de notre visite pour organiser une excursion sur Hienga. Mais ça vaut toujours le coup de demander au centre de plongée (Babou Cote Ocean* – info@babou-plongee.com) quels sont les excursions possibles pendant votre séjour.

Nous avons rencontré des gens qui avaient fait du PMT à la plage du Billet de 500 F (qui a son image sur le billet, d’où son nom) et qui avaient bien aimé. Le tombant est à environ 15 m de la plage et a des beaux coraux. L’accès à la plage est payant.

6. Centre culturel Goa ma Bwarhat

Nous n’avons pas eu le temps de visiter le centre culturel de Hienghène, Goa ma Bwarhat. Nous l’avions mis sur notre liste au cas où nous aurions une journée de pluie ou si nos plongées étaient annulées, mais nous avons eu de la chance avec la météo. Si vous cherchez à faire une activité culturelle à Hienghène, le centre culturel est un bon départ.

C’est assez dur de trouver des information sur ce qu’on y trouve suite à sa rénovation. Les sculptures à l’entrée représentent les tribus des deux chefferie de Hienghène. Le bâtiment principal accueille des expositions d’artistes locaux et Mélanésiens (photo, peinture…). Vous pouvez aussi y voir des plants d’ignames et de taro, très importants dans la culture et l’artisanat local. Les deux grandes cases des deux chefferie se trouvent aussi au centre culturel Goa ma Bwarhat.

C’est ouvert tous les jours de la semaine de 8h à 17h (16h le vendredi), mais c’est fermé le weekend. Ils ferment pour le déjeuner de 12h à 13h.

7. La rivière et le bac de la Ouaieme

Vue panoramique de la rivière de la Ouaieme qui se jète dans l'océan avec les montagnes proches du bord au nord de Hienghène en Nouvelle Calédonie
Vue après avoir passé le bac de la Ouaieme

La rivière de la Ouaieme est sacrée pour le peuple Kanak. C’est là que les esprits retournent vers la mer. Un pont les bloquerait, donc le seul moyen de traverser la rivière et de se rendre au nord est de la Grande Terre est de mettre la voiture sur une barge. Le bac est gratuit et fonctionne jour et nuit sans interruption, sauf s’il y a un danger dû aux intempéries.

La route de Hienghène au bac de la Ouaieme est splendide. La route est le seul petit bout de terre entre les montagnes et la plage. Lors de notre première visite, il y avait pas mal de monde qui attendait pour embarquer sur la barge, alors nous avions fait demi-tour car nous avions d’autres choses à voir à Hienghène.

Lors de notre deuxième visite, pendant la basse saison, nous étions le seul véhicule. Nous avons pu passer de l’autre côté en quelques minutes. Et seulement quelques centaines de mètres plus loin, nous étions déjà récompensés par des vues incroyables de la route que nous venions de prendre.

8. Cascade de Tao

La Cascade de Tao n’est qu’à quelques kilomètres du bac de la Ouaieme. Si vous avez traversé la rivière, ça vaut le coup de conduire jusqu’à la cascade, ne serait-ce que pour la voir depuis le pont sur la route. C’est possible de faire une randonnée pour la voir de plus près (en payant un droit d’entrée). Cependant, ils ferment le sentier quand il y a un risque de pluie pour limiter les accidents. Vous augmenterez vos chances d’y aller si vous payez les services d’un guide.

9. Essayer des plats locaux

Pour manger au restaurant lors de votre séjour à Hienghène, le plus facile est de réserver une table directement à votre logement s’ils proposent un service pour dîner. Mais vous pouvez aussi trouver d’autres opportunité pour essayer des plats locaux, comme le bien connu bougna, si vous visitez une tribu. Appeler l’office du tourisme ou demander à la réception de votre hôtel qui contacter pour organiser un bougna. Si certaines personnes dans votre groupe ne parlent pas français, une visite en tribu sera un petit défi. Mais, en général, ils arrivent à s’adapter pour offrir une bonne expérience malgré les difficultés de communication.

Gardez en tête qu’en Nouvelle Calédonie, en dehors de Nouméa, les restaurants ne sont pas toujours ouverts et demandent toujours une réservation.

10. Se relaxer

Si vous n’avez que quelques jours à Hienghène, vous n’aurez pas vraiment le temps de vous reposer. Il y a trop de choses à faire à Hienghène ! Mais si vous restez un peu plus longtemps que nous, vous verrez que Hienghène est un endroit parfait pour se relaxer. Vous pouvez y trouver des logements sur la plage (voir ci-dessous pour plus d’info sur les endroits où nous avons dormi à Hienghène) ou avec de belles vues sur la nature. Hienghène est une destination prisée dans le nord de la Grande Terre, mais c’est très calme en dehors de la saison haute.

Où dormir à Hienghène ?

Si vous voyagez pendant les vacances scolaires, assurez-vous de réserver vos logements en Nouvelle Calédonie en avance.

Vu qu’il a plu un petit peu chaque soir, nous étions bien content de ne pas camper quand nous avons visité Hienghène. Cependant, le camping proche de la plage reste la meilleure option pour ceux qui ont un petit budget pour faire le tour de la Nouvelle Calédonie. Et si c’est toujours mieux de monter la tente sous un arbre pour être à l’ombre, évitez quand même de vous mettre sous les cocotiers s’ils ne sont pas vide car les cocos peuvent tomber sans prévenir ! Il y a au moins trois campings à Hienghène :

  • Un juste avant le village, proche des superbes falaises de Lindéralique et du centre de plongée (Babou Cote Ocean*) – vous pouvez même louer une tente si besoin. Les installations étaient meilleures que dans les autres campings.
  • Le camping du Billet de 500F se trouve quelques centaines de mètres plus loin, sur la plage bien connue pour avoir été sur le le billet de 500F.
  • Le dernier camping que nous avons vu est juste après Hienghène, dans la tribu de Ouendjik (chez Maria), tout proche du sentier de randonnée des Roches de la Ouaieme. Les installations sont très simple, mais c’est parfait pour ceux qui cherchent un camping en pleine nature loin de tout et avec peu de monde.

Un séjour en tribu est une autre option peu chère lors d’un voyage en Nouvelle Calédonie, et une super opportunité pour découvrir la culture locale. Nous ne l’avons pas fait à Hienghène car c’est un peu plus compliqué quand on plonge le matin. Il aurait fallu nous lever tôt et nous avons donc préféré dormir plus proche du centre de plongée. C’est aussi souvent un peu plus compliqué à organiser (on ne peut pas simplement réserver en ligne en quelques clics).

Nous avons dormi dans le beau resort sur la plage, à Koulnoue Village*que nous avons pu réserver en ligne* très facilement. C’était très pratique d’être proche du centre de plongée, où nous pouvions aussi louer des kayaks. Le bungalow avait récemment été rénové, et nous avons donc apprécié le confort de la chambre et la vue sur la mer depuis notre lit. Malgré les nombreuses activités disponibles dans le resort (courts de tennis, de basket, de volley, piscine, jeux pour enfants, bar, restaurant…), c’était très calme et reposant puisque nous voyagions hors saison. Nous avons surtout exploré la région et toutes les choses à voir à Hienghène plutôt que de rester à l’hôtel !

Lors de notre première visite à Hienghène, nous étions deux couples et avions réservé un logement avec deux chambres dans un petit gîte en ville, Ka Waboana*. Nous avons eu un très bon séjour.

Vue de notre balcon à Ka Waboana

Si vous recherchez un bungalow avec vue sur la mer mais n’avez pas le budget pour dormir à Koulnoue Village*, peut être que Koune We Foinbanon juste à côté vous conviendra. Les salles de bain sont à partager et les bungalows ne sont pas aussi luxueux, c’est donc moins cher. Il faudra leur envoyer un email ou leur téléphoner pour savoir si le logement est disponible et pouvoir réserver.

Carte des activités à Hienghène et conseils pour venir

Hienghène est sur la côte nord-est de l’île principale de Nouvelle Calédonie (la Grande Terre), une heure au nord de la plus grande vile de la côte est, Poindimié. La route depuis Nouméa prend environ cinq heures. Mais si c’est la première fois que vous conduisez vers le nord depuis Nouméa, vous aurez envie de prendre des pauses. Bourail (La Roche Percée) est parfait pour un premier arrêt après deux heures de route. La route entre Koné et la côte est a de jolis points de vue. Vous pouvez faire une boucle pour la route du retour en traversant d’est en ouest un peu plus au sud pour visiter Le Parc des Grandes Fougères sur le chemin.

Gardez bien en tête qu’il est déconseillé de conduire la nuit en Nouvelle Calédonie.

Laisser un commentaire